Comment réduire sa facture énergétique ?

Décarbonation de l'industrie


Pour répondre aux défis environnementaux, le plan France Relance consacre 1,2 milliard d’euros à la décarbonation de l’industrie d’ici à fin 2022.
Un objectif : accompagner les entreprises industrielles dans l’investissement d’équipements moins émetteurs de CO2.

 L’industrie, qui représente 18 % des émissions de GES en France, soit 78 Mt équivalents CO2 en 2019 (source : ministère de la Transition Écologique), a un rôle majeur à jouer.
Depuis plusieurs années, certains secteurs, notamment électro-intensifs (industrie du papier-carton, secteur de la chimie, de la sidérurgie…) ont certes engagé la transformation nécessaire à leur décarbonation, mais ce n’est pas le cas partout, car les sujets sont souvent complexes et les investissements nécessaires substantiels .

Au-delà des impératifs environnementaux, les récentes fluctuations des prix de l’énergie issue de combustibles fossiles, accentuées encore par l’actualité tragique en Europe et les tensions géopolitiques croissantes, poussent également les industriels à agir dans le sens de la décarbonation de leurs activités de production.
Les premières étapes de la démarche sont l’optimisation des ressources  et l’efficacité énergétique des process.

Pourquoi ce sujet devient prioritaire pour les directions générales?

Respecter la réglementation

En vigueur depuis 2015, la réglementation impose aux entreprises de plus de 250 salariés ou celles dont le CA annuel dépasse  50M€ , de réaliser un audit énergétique tous les 4 ans afin de déterminer les gisements d’économies d’énergie au sein de leurs installations. De la même façon, les entreprises de plus de 500 salariés doivent réaliser et publier sur le site de l’ADEME leur bilan d’émissions de gaz à effet de serre.

Optimiser l’appareil productif et être plus compétitif

Les coûts de l’énergie électrique ne cesse d’augmenter, et ce malgré l’évolution du plafond régulé de l’ARENH qui passe de 100 TWh – au tarif hors taxes de 42 euros le MWh – à 120 TWh, au tarif de 46 euros HT le MWh. Les TRV (Tarif Régulé de Vente) ont subi une hausse de 4% en février 2022 et sont  bloqués pendant un an.

Attention toutefois, les hausses du budget pour la facture d’électricité  prévues en 2023 par rapport à 2022 pourraient varier entre 30% et 80% selon les secteurs d’activité.

Solution pour réduire sa consommation d’énergie  électrique

Les fournisseurs adaptent leur philosophie à l’évolution de leur marché et au respect de l’environnement en développant de nouveaux concepts pour réduire la consommation électrique des sites industriels.

Dans cette logique, le transfert breveté  elcom ITS 24V, consomme jusqu’ à 18 fois moins d’énergie par rapport à une ligne équipée de moteur 400V.
Voir les données sur la page produit elcom ITS 24V,

Tous les avantages du transfert elcom ITS 24V  :

>> Faible consommation d’énergie
  • Réduction importante du niveau sonore
  • Protection de l’environnement
  • Gain de temps d’installation, réduction du coût de mise en service et du coût d’intégration 
  • Concept Plug and Play
  • Simple d’utilisation, pilotage possible du système par un réseau (bus de terrain)





Pour avoir plus de détails sur notre méthodologie et les leviers à explorer pour vos convoyeurs et lignes de transfert, nous vous invitons à contacter l’un de nos experts.
Un bref échange de 30min, sans engagement, suffira pour comprendre vos enjeux et les réductions potentiels sur votre consommation électrique de vos sites de production.
Planifier un RDV:  24volt@elcom.fr